SDN2017

Hier, à Pleumartin, l'association Vert Anis a permis à une douzaine de femmes en difficulté de bénéficier de soins du visage. Un moment rare pour elles.

 

Un moment rare pour les femmes qui ont participé à l'atelier.

 

O n repasse au-dessus des sourcils et on redescend. Et, là, on va lisser le visage. On va faire paume-doigts. Pareil trois fois. Maintenant, on fait sous les yeux et sous le menton... Ce lundi matin, dans une salle toute proche de la mairie de Pleumartin, une esthéticienne professionnelle donne des instructions à six femmes qui sont en train de pratiquer des soins du visage à six autres. Toutes sont dans une situation précaire. Et, faute de temps ou de moyens, ont rarement l'occasion de s'occuper d'elles.

 

"Un retour vers la confiance"

 

Cette occasion, l'association Vert Anis (voir ci-dessous), qui les aide au quotidien, leur a donné hier en proposant un atelier intitulé « Renouer avec l'estime de soi » en partenariat avec la fondation L'Oréal, qui fournissait les produits de beauté. Une des dix animations organisées cette semaine partout en France par l'Agence du don en nature, une banque non alimentaire. « On travaille avec des entreprises avec lesquelles on récupère des produits neufs et non alimentaires qu'on redistribue ensuite aux associations partenaires », précise un de ses responsables Hugo Papouin. Des associations comme Vert Anis.

 

Pendant une heure, à tour de rôle, toutes les femmes présentes ont bénéficié d'un soin complet du visage: nettoyage, massage, masque, rinçage et application de crème hydratante.

 

« C'est un retour vers la confiance. On permet à des jeunes femmes qui n'ont pas l'habitude de prendre, d'avoir une matinée pour elles. Ce sont elles les vedettes, les stars et non pas leurs enfants », souligne Éric Goutanier, trésorier de Vert Anis et ambassadeur pour la Vienne de l'Agence du don en nature.

 

Souvent les yeux fermés lors des soins pour mieux lâcher prise, elles ont profité pleinement de ce moment. « Je suis toute seule avec deux petits garçons à charge. Ils ont plus la priorité que moi. Je passe beaucoup plus de temps pour eux que pour moi. Prendre un peu de temps pour moi, avoir un soin hydratant, quelques massages, c'est vraiment relaxant, c'est génial », se félicite Morgan Arnoux, une Pleumartinoise de 28 ans. « C'est agréable de prendre un peu plus soin de soi. Ça m'apprend aussi à faire des choses. Tout ce qui est soins, je ne connais pas trop », confie Marina Desmay, une jeune femme sans emploi qui vit seule sans moyen de locomotion à La Roche-Posay.

Une fois l'atelier terminé, l'association leur a offert des produits de beauté. Pour les inciter à ne plus s'oublier une fois rentrées chez elles.

 

lanouvellerepublique.fr

centre-presse.fr

 

Alain Grimperelle

Crédits photographiques

Nathou Dupont-Manoury

Basée à Pleumartin, l'association Vert Anis a été créée il y a un peu plus de deux ans. « On est avant tout une boutique solidaire non alimentaire, explique Éric Goutanier. On est le complément des épiceries sociales solidaires. Nous redistribuons des produits non alimentaires : des produits d'hygiène, des jouets, du petit électroménager… Ce sont tous des produits neufs donnés à l'Agence du don en nature, qui redistribue à 750 associations en France. »

 

De nombreuses opérations

 

La boutique de Vert Anis, où les produits sont « vendus 10 % de leur valeur », se situe au premier étage de la mairie. Elle est ouverte tous les vendredis après-midi.

 

Parallèlement à cette activité, l'association organise de nombreuses opérations. Des opérations comme celle d'hier. Mais pas seulement. « Au moment de la rentrée scolaire, ça peut être une opération spéciale rentrée scolaire où un enfant qui rentre en 6e peut obtenir ses fournitures pour 6 €. A Noël, c'est des distributions de jouets, c'est l'intervention à tarif très réduit d'un écrivain public pour aider nos bénéficiaires dans leurs formalités administratives, ce sont des ateliers à la demande de yoga, d'arts plastiques à tarifs solidaires… »

Vert Anis n'aide déjà pas moins de 180 familles (500 personnes) dans 35 communes du Nord-Vienne. « Ce sont des familles où le chef de famille est souvent une femme », précise son trésorier.

 

A.G.

 

Vert -Anis

2 avenue Jourde 86450 Pleumartin

06 31 31 06 13